4

Micro safari

0701insectes

Aller voir les orchidées sauvages, ou affûter le terrier de blaireau, ou encore suivre les jeunes faucons après leur envol: les options ne manquent pas en cette fin de mois de juin.
Mais ce jour-là, je voulais dessiner les papillons, notamment le Grand mars changeant et le Moyen nacré. Ces deux espèces, sans être exceptionnelles, restent assez rares et surtout elles sont graphiquement superbes. Elles appartiennent à la famille des vanesses, au vol puissant et rapide.

Je suis arrivé en forêt en début de matinée. La grande chaleur de ces jours-ci permettait aux insectes de se déplacer avec aisance dès les premières heures. Sur le sentier propice à l’observation des papillons, je marchais doucement, afin de surprendre mes modèles.
J’ai raté de peu le Grand mars changeant, aux ailes sombres tachetées de blanc, avec des reflets bleu pourpre. Je l’ai vu trop tard, il pompait avec sa trompe l’humidité sur une ancienne flaque. Il est parti en flèche et j’ai attendu là, immobile, en espérant son retour… en vain.

Le même échec avec mon autre star, le Moyen nacré. Le papillon brun orange au revers des ailes sublimes, se reposait sur une feuille de ronce. Je me suis approché avec calme, l’ai braqué aux jumelles, et lorsque je commençais à le dessiner, il a décidé de partir!

Faute de grives, on mange des merles: je trouvais des coléoptères (notamment des longicornes), des punaises chasseuses, et un papillon commun, le Petit sylvain aux ailes abîmées (probablement dû à une attaque d’oiseau)… sans parler des espèces habituelles comme les bourdons, l’abeille, les piérides.

0701papill

J’ai continué à arpenter la forêt: sentier, lisière, clairière. J’ai rencontré un autre Grand mars changeant, puis deux Moyens nacrés,,, mais très dynamiques, ils n’ont pas voulu se poser quelque part.
Je remboursais le chemin pour rentrer, non mécontent d’avoir croqué quelques gibiers pendant mon micro safari.
Je m’étais arrêté dans une petite clairière afin de me désaltérer, et remarquai un « objet » sur une feuille d’un arbuste. Une sorte de minuscule branche, brune et jaune. Je me rapproche, sors ma loupe et là, je constate que c’est un papillon de nuit.
Je sors mon carnet, le dessine. Une petite merveille de forme et de couleur. Mais je ne sais absolument rien sur son identité.

C’est en rentrant, et en posant la question sur l‘internet que j’ai obtenu la réponse: une Harpella forcicella. Merci à mes amis spécialistes, qui m’ont permis d’éclaircir ce mystère!

4 thoughts on “Micro safari

  1. Les papillons restent des sujets difficiles à dessiner in situ sauf peut être très tôt à la fraîcheur lorsqu’ils se réchauffent mais avec les fortes chaleurs en ce moment ils ont vite fait de virevolter à tout va…
    Un bien joli micro safari tout de même !

  2. Eh bien, il y a des trucs pour observer et dessiner les papillons en plein jour. D’ailleurs, j’ai réussi depuis, à croquer le Moyen nacré, ainsi que le Petit mars changeant. Il me reste le Grand, ce sera mon défi de la semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.