9

Bois au petit matin

bois

Le lendemain, je suis passé par le bois de la Coudre, et suis arrivé à l’IFFCAM dont un des bâtiments abritait notre grande exposition.
Ce fut une belle surprise : superbe installation des tableaux et sculptures, excellente présentation des artistes, accueil sympathique et convivial. Que demander de plus !?

J’y ai rencontré un vieil ami, Denis Chavigny et sa femme Martine. Cela doit faire une douzaine d’année que l’on s’était pas vu.
Ils m’ont montré des carnets qu’ils éditent maintenant eux-même : reconstitution de ces carnets, remplis des croquis de terrain de Denis, scannés et reliés. Une expérience plus que intéressante !

Le croquis : le bois de la Coudre au petit matin.

9 thoughts on “Bois au petit matin

  1. oui, superbe expo, superbe livre!
    Et oui, le travail de Denis Chavigny est magnifique!

  2. Je n’ai pas eu le temps de bien regarder le livre. Mais il a l’air pas mal du tout.

    Les carnets de Denis, j’ai trouvé que c’était une excellente idée. Et quel travail ! Non seulement il y a tous ces croquis de terrain, mais le reliure, la finition .. De plus, notre ami a un autre talent que peu d’entre nous possède : il sait écrire.

  3. Les oiseaux, je les aime, les rapaces encore plus! En vrai, en photos, et les aquarelles de Denis! il y en a partout d’accrochés aux murs de ma maison, sans parler de ses livres, ses carnets, que j’ai tous. Je suis une de ses premières fan et j’en suis fière! J’espère Martine que tu ne m’en voudras pas,toi aussi tu apportes de la magie au « travail » de Denis.Comme j’aimerais savoir « croquer » sur papier l’instant magique d’un balbuzard donnant la becquée à son petit.A bientôt, pour la super expo de fin d’année;

  4. Bonjour Chantal,
    Vous êtes une de ses premières fans ? Mais moi aussi, vous savez !
    Je garde toutes ses cartes de voeux qu’il m’envoie depuis des années. Une de mes préférées : un héron cendré attaquant une hermine… ça, c’est de l’observation !

  5. C’est quoi ce délire?
    Le premier fan de Tsunéhiko c’est peut-être pas moi, mais ça fait longtemps que j’apprécie autant l’Homme que l’Art délicat qui émane de ses mains et son coeur sensible. Alors, s’il vous plait, parlons de Tsu plutôt que d’obscur croqueur d’oiseaux…
    Amitiés à toi et à tous les amoureux de l’Art et des Artistes, parce-que nous le valons bien…
    Denid

  6. Oh le maître croqueur sur sa branche, avec un pinceau dans son bec ?
    A moins que ce soit une bouteille de whisky (non, non, Denis n’est pas un alcoolique, c’est un private jocke, un clin d’oeil, d’après notre séjour du côté de Bois Joubert en …1994 ?!! Cette sacrée soirée en compagnie des peintres breton, anglais, tchèque et nous !).

    Merci pour tes compliments, tu sais toujours bien écrire. Une belle plume,,, normal pour un dessinateur ornitho !

  7. Bonjour Tsunéhiko,
    Ouh, la,la, je ne voulais surtout pas déclencher « un délire »!
    Il est vrai que je m’y suis peut-être mal prise! Ecrire un petit mot à Denis par l’intermédiaire de votre blog!!!
    Et de plus, ne vous ayant jamais rencontré! mais j’en ai appris un peu plus sur vous,nous avons parlé de vos oeuvres, j’ai rendu visite à Martine et Denis ce week end,( je vis depuis peu en Corrèze, et je me rends souvent dans le Loiret, ma région d’origine).
    je vous laisse maintenant, à vos passions, et vos plumes, moi modeste personne qui ne peut qu’admirer vos chef- d’oeuvres.
    Chantal.

  8. Bonsoir Enrique.
    Effectivement le lien n’est plus valable (la technologie, c’est formidable mais il ya tout de meme des limites). Je vais y remedier, et en attendant voici le lien du site de Denis Chavigny :
    http://denis.chavigny.monsite-orange.fr/

    Merci pour la remarque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.